ne pas vous inscrire, forum test.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 EFFY ϟ my heart is nuclear.

Aller en bas 
AuteurMessage
Midnight Shadow
Admin
avatar

Messages : 874
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 26

MessageSujet: EFFY ϟ my heart is nuclear.   Sam 5 Mai - 16:06

Citation :
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

STARRING KAYA SCODELARIO BY TUMBLR.
elizabeth milie petterson.
« Everybody dances to their own boom boom »
nom(s) : petterson.prénom(s) : elizabeth milie.âge : 21 ans.date et lieu de naissance : 13 septembre 1991 à Londres (UK).statut civil : célibataire.métier exercé : étudiante et photographe.origines/nationalité : anglaise et américaine.traits de caractère : manipulatrice & sarcastique & arrogante & honnête & fidèle & maline.groupe : sunset hill.
i know of some things that you ain't told me.
Me connaître ? Alors c’est vraiment ce que vous voulez ? Vous êtes sûr ? N’oubliez alors pas que je le fais parce que c’est votre demande, et non la mienne. Parce que j’aurai beau vous dire n’importe quoi sur moi, tant que vous ne faites pas partie de ma vie, eh bien vous ne saurez jamais si je mens ou si je dis vrai. Au fond, je pense que beaucoup d’entre vous ne sauront jamais qui je suis réellement. Et je crois que c’est quelque peu volontaire. Qui voudrait être cerné et compris dès la première rencontre ? Pas moi en tout cas. Commençons donc. Sachez tout d’abord que je suis très bornée ou déterminée, à vous de voir si vous préférez commencer par une qualité ou un défaut. Je suis le genre de fille qui sait ce qu’elle veut et donc, qui fait tout pour y arriver. Dès qu’une idée me rentre dans la tête, il est presque impossible, voire pas du tout, de me faire changer d’avis. Je pourrai vous dire que pour ma défense je prends le temps de peser le pour et le contre mais ce serait vous mentir. Parce que je dois l’avouer, je suis quelqu’un d’assez impulsif. Dès que j’ai une idée en tête, comme dit plus haut, je ne lâche pas l’affaire et ce, sans forcément réfléchir aux conséquences. Pour le moment, je n’ai fait qu’une erreur par rapport à tout ça : tomber amoureux d’un humain. Chose qui m’a été fatale. Depuis cette erreur, j’ai beaucoup de mal à faire confiance aux gens. Déjà que je suis une personne assez timide, ce qui fait que j’ai du mal à m’avancer vers les autres et donc à leur faire pleinement confiance mais depuis que mon ancien petit ami a fait l’erreur de me dénoncer pour l’un de mes choix, je crois que je ne me suis jamais sentie aussi trahie. Forcément, ma fierté et ma douceur en ont pris un sacré coup. Maintenant je me méfie pour ne plus tomber dans ce genre de piège. D’où la raison pour laquelle les gens pensent que je suis « the sad little girl ». En gros les gens pensent que je suis meurtrie intérieurement, une pauvre petite fille triste. Il faut dire que j’ai une histoire derrière tout ça, mais ma modestie me pousse à dire que je suis seulement forte de caractère et que rien ne peut m’abattre. Du moins, c’est ce que je fais penser aux autres. Malgré tout ça, j’ai un goût pour l’adrénaline et les nouvelles expériences. Mais mon côté aventurier m’aide beaucoup. J’ai l’impression de faire quelque chose de ma vie en faisant bouger les choses de ma propre volonté. Tout le monde n’est pas dans la capacité de prendre conscience de ça. L’âme d’aventurier qui s'éveille en moi donne lieu à une certaine curiosité piquante. Je me mêle de tout pour n’importe quelle raison, mais dans une totale discrétion, vous l’aurez compris, je suis ne suis pas le genre de fille qui aime être le centre de l’attraction. Bref, vous savez en partie la personne que je suis devenue, à vous de vous poser les bonnes questions. Réel ou pas réel ?

the coldest story ever told.
J’ai été voulue. J’ai été conçue. Je suis née. J’ai eu des parents aimables, et une jolie petite famille. Une enfance de rêve, entourée d’amour et de bonheur. Des notes digne d’une vraie studieuse, un petit ami des plus parfaits et un avenir prometteur. Et je vais mourir vielle et heureuse dans les bras de mon actuel petit ami, la bague au doigt souriants à mes enfants et à mes petits-enfants. Une vie de rêve hein ? Dis comme ça, on pourrait presque croire que c’est la mienne. Du moins, si vous êtes naïfs. Il est évident que je décris cette existence ironiquement.

Mais dire que tout ça est faux serait vous mentir, et bien que ce soit mon domaine, je vais être sincère avec vous, profitez-en, cela ne m’arrive pas souvent, voir jamais. Les deux seules vraies choses dans ce que je viens de dire sont le fait que j’ai été voulue, et que je suis née. Un certain jour d’automne, mes yeux bleus ont décidés de s’ouvrir pour la première fois pour pouvoir contempler l’extérieur. Autant vous dire que j’avais déjà la gerbe et que je regrettais déjà d’être venue au monde, mais passons, ce n’est qu’un détail insignifiant après tout. Je n’ai jamais eu de frangins, chose qui ne m’a jamais dérangé. Si je devais mener une vie, autant le faire en solitaire. Et en tant que fille, unique, je me devais d’en profiter. C’est ce que je fis, mais bien plus tard. Car oui, vous allez sûrement avoir du mal à y croire, mais j’étais tout ce qu’un jeune couple voulait pour leur premier enfant. J’étais une fille modèle, polie et bien élevée, la première de sa classe, celle que tout le monde jalousé de sa popularité et de sa discrétion. Mais pour moi, rien de tout cela n’avait d’importance. Plus le temps passait, plus je me perdais dans ma petite routine sans lendemain, ni avenir. Je n’avais le pas le droit de dire quelque chose, tout était déjà tracé et choisi pour moi. La richesse de mes parents m’ouvrait n’importe quelle porte, mais jamais celles que j’aurai voulu passer. Mon père est un avocat renommé, qui jusqu’à aujourd’hui n’a jamais perdu une seule de ses affaires. Autant vous dire qu’il les choisies lui-même, et qu’il a l’œil pour flairer celles qui gagnent. Quant à ma mère, elle était réputée pour avoir dansé dans les Opéras de l’Angleterre. Une ancienne jeune et belle ballerine qui avait séduit tous les aristocrates du pays. Vous l’aurez compris, ils étaient haut placé autant au niveau de leur statut social que par leur compte en banque. Même cette partie de ma vie ne me plaisait pas. Tout ce que je voulais, c’était un truc en plus, de l’adrénaline, qui me pousse à me battre, à rêver. Ce jour arriva enfin lorsque j’avais atteint l’âge de 17 ans. Lors d’un gala habituel, j’avais rencontré Maël, le voiturier. Mal à l’aise dans le costume trois pièces qu’il était forcé de porter, il m’avait envouté avec seulement l’aide de ses yeux beaux yeux et de son sourire. Je m’étais éclipsée de la soirée pour la passer avec lui sur le balcon du deuxième étage du manoir où se passait le gala, à fumer des cigarettes par dizaine, sans compter celles qui contenaient plus que du tabac. Nous avions passé la soirée à se regarder, sans presque rien se dire, à sourire comme des enfants niais et à boire jusqu’à l’aube. Au petit matin, il m’a prise par la main pour me faire courir pendant 10 minutes sans me laisser le temps de reprendre mon souffle, mais je m’en foutais, j’étais amoureuse. Je sentais mon cœur battre dans mes tempes, j’avais des nausées et je saignais sans cesse du nez, mais qu’importe, pour la première fois de ma vie, mes 5 sens étaient en éveil. Pour la première fois de ma vie, je vivais et respirais avec le goût de la vie sur la langue, douce et sucrée. Puis il s’arrêta, net, sans me prévenir. Je ne ressentais aucune douleur sur le moment, mais j’avais compris l’ampleur du choc de mon corps contre un poteau deux jours après avoir découvert un hématome au niveau de mes côtes gauche. Il m’avait amené près du lac, là où il n’y avait personne à cette heure-ci. Et c’est à ce moment que je me suis entièrement donnée à lui, cœur et âme, pour la première fois de ma vie. J’ai senti un corps contre le mien, un souffle sur mes cheveux, et un cœur battre contre le mien. Après cet épisode, je suis rentrée chez moi dans un silence complet. Mes parents n’avaient pas remarqué mon absence, et le contraire m’aurait grandement étonnée. J’étais peut être rentrée chez moi, mais je n’étais plus la même. Maël venait de m’ouvrir les yeux, m’aidant à comprendre que ma vie n’avait aucun sens, et que je n’étais pas le maître de ma destinée. Alors j’ai changé, du jour au lendemain, à la surprise générale de tous. Mais qu’importe, plus personne n’osait me faire face et me contredire. Je revoyais souvent Maël, nous nous aimions sans qu’on s’en rende réellement compte. Puis vont la fin de mon presque conte de fée. Mes parents ne se supportaient plus, et ils décidèrent de divorcer. J’avais une décision à prendre : partir avec mon père en Amérique, son pays d’origine, ou rester avec ma mère. Ce n’était pas facile, mais pour moi il semblait évident que je devais rester parce que Maël était ici, à Londres. Mais mon choix se porte pour les États-Unis me semble-t-il, du moins c’était ce que je pensais avoir choisi en étant dans le siège de l’avion, aux côtés de mon père. J’étais partie. Partie de colère, de tristesse et de désarroi. Partie parce que j’avais retrouvé celui que j’aimais avec une autre. Si seulement elle n’avait qu’une infime importance à ses yeux, si seulement… mais il s’est avéré qu’ils étaient fiancés. Vous y croyez-vous à ça ? Vous passez des mois avec une personne en pensant la connaître sur le bout des doigts, et il suffit qu’une seule journée passe pour que le temps vous rattrape, comme une gifle inévitable. Alors je suis partie aux États-Unis, et je ne suis jamais retournée en Angleterre, parce que moi ce pays était mort, inexistant et me rappelant tant de dégout qu’il fallait que je tourne la page, chose que j’ai fait, ou que je pense avoir fait. Deux ans. Cela fait désormais deux ans que je ne me suis jamais retourné pour fouiller dans mon passé et me rappeler la vie que j’avais mené avant.


you got a new friend, well i got homies.
Bonjour/Bonsoir à tous ! Eh bien moi c’est Midnight Shadow ou Zey, au choix :’) J’ai exactement dix-neuf ans – je suis pas si vielle que ça hein – J'habite en Alsace -près de Strasbourg pour être exacte - et je suis en première année en faculté de droit - oui je suis sado-maso :wtf: - et... je suis une fille genre vous le saviez-pas. Je vous préviens tout de suite, je suis carrément timbrée, légèrement schizophrène - :groupie: - et je fais des blagues pas toujours drôles :siffle: Bref x') Si jamais vous vous posez la question, je suis tombée sur le forum par pur hasard. Avec une amie (Tillman) on cherchait un forum où nos deux rôles s'intégreraient bien, et on pense l'avoir trouvé I love you Pour finir, j'adore l'esprit que vous faites passer dans la dernière partie du règlement, AMAZING comme dirait Norman fait des vidéos.

_________________

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image][Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
❝THE PASSION THEY CAN NO LONGER DENY❞
you want a love that consumes you. you want passion, adventure. and even a little danger • kiss me hard before you go summertime sadness I just wanted you to know that baby you're the best I got my red dress on tonight dancing in the dark in the pale moonlight got my hair up real big beauty queen style high heels off - pepperland.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bazzart.forum-pro.fr
 
EFFY ϟ my heart is nuclear.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» hungry heart [Accepté]
» WARRIORS CATS' HEART
» we heart it ?
» [Dollies] Pomme > Fraise ~ 3e essai
» • Me ? Cherry ? Yes or no ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
b a z z a r t ϟ forum test. :: AUTRE :: ϟ PRESENTATIONS-
Sauter vers: